AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
 

 › club trois

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
avatar
Le Directeur
arrivée le : 19/10/2013
lettres envoyées : 824
expérience : 1050
miroir : sebastian stan.
pseudo : manyts.

MessageSujet: › club trois   Jeu 11 Aoû - 11:01



Parcours Club 3
75 CM - GALOP 0 REQUIS
Vous aurez jusqu'au mercredi 31 août, au soir, pour écrire votre parcours. C'est chacun votre tour, il n'y a pas d'ordre et les personnes participant sans être inscrites ne participerons malheureusement pas au classement.

Les croix sont a hauteur de 80cm et les verticaux ou oxers a 75cm.

Vous commencerez le parcours par un échauffement de base dans la carrière de dressage, puis vous viendrez sauter ici votre parcours. Ce dernier commence par une croix, puis s'enchaîne par un vertical isolé avant d'arriver sur une ligne de deux verticaux, enchaînant avec une ligne croix oxer pour revenir sur un vertical isolé, puis une croix isolé avant de terminer par une ligne oxer croix.


Nous ne vous donnons pas le nombre de foulées entre chaque, ce serait trop facile sinon. Veillez à bien écrire le nombre de foulées que fait votre cheval entre chaque ligne afin d'avoir le maximum de points, et n'oubliez pas qu'un refus ou une barre arrive même aux meilleurs !

Participants

- Ludwig Hills et Pirate de Syka
- Nina Silverswift & Alaska Dream
- Mike Blake & Big Dream
- Louyson d'Astros & Jeema
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://hurlevent-stables.kanak.fr
avatar
Cavalier Expérimenté
galop : 7
arrivée le : 24/03/2015
lettres envoyées : 157
expérience : 247
miroir : Chris Evans
pseudo : eldo'
jumeau(x) : Tom S. Bradford

MessageSujet: Re: › club trois   Dim 28 Aoû - 0:34

En concours

Après avoir pris le temps de faire briller la robe de beau Pur-Sang Anglais, après l'avoir natté, et tout bien préparé, Mike se dirigea vers la carrière de saut d'obstacle où se déroulait le concours en club trois. Il n'avait pas pu résister à l'envie de s'inscrire lorsque l'annonce d'un concours se déroulant au Haras lui était parvenue aux oreilles. Même si Big Dream n'était pas, mais vraiment pas destiné au saut d'obstacle, le cheval avait quand même une petite base. Le hongre arrivait assez bien à franchir de petits obstacles, ainsi, c'est la raison pourquoi Mike avait préféré se limiter au club trois, avec ses obstacles d'une hauteur ne dépassant pas les quatre-vingt centimètres. Lors des semaines précédant le concours, le trentenaire avait remis sa monture dans le bain du saut d'obstacle, une discipline qu'ils pratiquaient rarement. Les rares obstacles qu'ils franchissaient lors des entrainements et des compétitions d'endurance ne constituaient pas un entrainement très sérieux. Au début, Big Dream n'avait pas apprécié de se rendre presque à tous les jours en carrière pour sauter, mais il avait fini par s'y faire. Lors de l'échauffement dans la carrière de dressage, le hongre avait montré une belle motivation et une belle énergie, comme à chaque fois qu'il prenait part à un concours, ce qui rassura Mike. L'échauffement s'était déroulé sans trop d'encombres, bien que Dream ait tenté de prendre un grand galop à deux reprises, chose que son cavalier lui avait empêchée. Maintenant qu'il avait échauffé sa monture, Mike la sentait bien plus concentrée et à son écoute.

Dans les hauts-parleurs, le nom de Mike résonna. C'était désormais à son tour de s'engager sur la piste. Alors qu'il pénétra dans la carrière au petit galop, il se remémora une énième fois l'ordre de l’enchaînement des obstacles, puis s'arrêta devant les juges et les salua. Par la suite, lorsque le son de la cloche se fit entendre, il fit exécuter un cercle au petit galop à Dream, l'alignant ainsi sur le premier obstacle, soit une croix haute de quatre-vingt centimètres. Mike compta les foulées. Une. Deux. Trois. Quatre. Cinq. Big Dream se propulsa au-dessus de l'obstacle et le passa sans problème. C'était un bon début. Le cavalier félicita sa monture de la voix et se concentra sur le prochain obstacle. La courbe pour s'y rendre était plutôt longue, alors il se permit de faire accélérer un peu son cheval. Celui-ci sembla apprécier cette prise de vitesse, pointant ses oreilles bien droite sur le dessus de sa tête. Cependant, cette accélération fut brève, car le second obstacle se dressait déjà devant eux. Mike fit ralentir son pur-sang, qui franchit l'obstacle avec tout de même un peu de précipitation, ayant pour résultat le frôlement de ses postérieurs contre la barre, qui ne tomba pas, toutefois. Vint le troisième obstacle, après un virage un peu plus serré. Mike préféra le prendre un peu plus large et perdre quelques secondes plutôt que risquer de mal engagé Big Dream et de risquer un refus et peut-être une mauvaise chute. L'obstacle passé, le cheval exécuta trois foulées avant de survoler le second droit de l'enchaînement. Pour l'instant, le pur-sang se déroulait plutôt bien dans cette discipline avec laquelle il n'était pas familier. Un autre virage et venait alors une difficulté un peu plus grande. Le prochain enchaînement était constitué d'une croix suivie d'un oxer. Mike fit prendre un peu de vitesse à Dream, qui franchit assez bien la croix. Deux foulées. Oxer. La puissance manqua au cheval, qui fit tomber la dernière barre de l'oxer en l'accrochant de ses postérieurs. Mais pas le temps de s'en faire. Mike se dirigea vers le septième obstacle, un droit, qui fut franchi assez aisément. Suivit le huitième obstacle, qui était le même que le premier. Big Dream sautait un peu trop haut par dessus les obstacles et dégageait bien ses postérieur, comme s'il ne voulait plus toucher les barres. Vint finalement la dernière ligne droite, une enchaînement d'un oxer suivit d'une croix. Mike encouragea sa monture à prendre un galop plus rapide et l'encouragea de la voix lorsqu'il franchit l'oxer, puis encore lorsqu'il franchit la croix.

Lorsqu'il eut franchit la ligne d'arrivée, il fit ralentir Dream et le félicita, très satisfait de sa performance malgré ses quatre points sur le premier oxer. Dream méritait bien quelques friandises et le reste de la journée en liberté dans les paddocks. Il avait bien travaillé.   


(c) chaotic evil
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Cavalier Débutant
galop : 6
arrivée le : 27/07/2016
lettres envoyées : 18
expérience : 34
miroir : amber marshall
pseudo : Lou' ou Ananas
jumeau(x) : X

MessageSujet: Re: › club trois   Mar 30 Aoû - 9:01

Club.3 Alaska Dream

Nina &  Alaska


Alaska Dream, cette petite jument porte bien son nom, si jeune et pourtant si dévouée et si compliquée à la fois. Comme l'Alaska, elle est un pays difficile à conquérir, si ses étendues de neiges, longues tâches pies,  enchanteresse qui rappelle la jeunesse … qui semble acquise... Une part montagneuse et dangereuse reste enfouie tel l'alezan qui se faufile le long de son dos et de ses membres pour occuper pleinement son côté gauche.

  Je respire un bon coup et remonte sur mes rênes pour mettre la jument au travail. Je presse ma jambe alors que le stress commence à monter. J'ai l'impression de faire une erreur, je ne sais même pas ce que je fais là, sur le dos de cette jument presque inconnue que je n'ai eu l'occasion de chevaucher que quelques fois. Peut être pour l'expérience ? Pour montrer aux autres que je suis douée avec les jeunes ? Ou pour retrouver la sensation de monter à cheval sans plus d'engagements ?
   La princesse frappe du pied avec l'impatience des jeunes chevaux, je raffermis mon contact et mon assiette et lui demande d'engager un peu plus. Elle mâche bruyamment son mors et prend une allure désordonnée avant d'augmenter son impulsion petit à petit. Je me contente de ce simple résultat et la détend sur des courbes larges à chaque mains. Après quoi, je lui demande de passer au trot. Le soleil brille mais la malice et la mauvaise volonté de la jument semblent presque aussi éclatantes alors qu'elle commence délicatement à s'encapuchonner pour fuir tout contact. Je monte ma main gauche pour lui faire relever le bout du nez. Mécontente, elle allonge le trot et fais travailler la souplesse et les mouvements d'incurvations qui lui ont été enseigner dans son apprentissage contre moi. Tantôt enroulant sa nuque pour rendre plus efficace son départ fulgurant, tantôt défiant le ciel d'un coup de reins ou tranchant l'air de ses gracieux antérieurs aux étranges couleurs. Les autres cavaliers me lancent un regard noir et je me rend compte que j'ai quelque peu dérangé la détente des autres. Je m'excuse et m'éloigne un peu en me montrant plus ferme avec la jolie sabino. Je m’assois plus profondément dans ma selle et fais en sorte que mes ordres ne soit plus négociable tout en gardant un peu de douceur pour ne pas la braquer. Après quelques minutes de spectacle, elle finit par se caler et adopter une attitude un peu plus correcte. Je la détend au petit galop avant d'aborder les obstacles. Hésitante sur le premier obstacle, elle le franchit d'un bond désordonné, je reviens de suite sur le vertical en fermant ma jambe et adoucissant mon contact. La jument se décale un peu à gauche mais saute plus franchement cette fois ci. Je la félicite et reprend le travail pour sauter une nouvelle fois le vertical puis l'oxer qu'elle refuse une première fois avant de le franchir en mettant un puissant coup de dos avant celui ci ce qui nous déséquilibre, je fais mon possible pour la suivre mais ses antérieurs heurtent les barres. J'use de toute ma technique pour palier à cette détente un peu catastrophique. Je m'assied dans me selle et la rassemble sur un cercle puis l'amène sur l'oxer en gardant cette attitude. Elle se place bien cette fois ci et le franchit correctement. Je caresse et décide de la laisser la dessus pour avoir le temps de la laisser souffler avant notre tour.

 Les hauts parleurs grésillent et appellent notre numéro. Je respire un bon coup. J'ai l'impression que mon corps est lourd et engourdi, je n'ai pas participer à un concours de saut depuis si longtemps. Nous entrons en piste en croisant le cheval précédent. Je presse ma jambe et lance la jument au trot avant d'effectuer un arrêt laborieux devant la cabine du jury et de me présenter. La cloche retentit alors que je demande la galop à la pie. Nous décrivons un cercle puis je l'emmène sur le premier obstacle, un gros croisillon qui ne pose visiblement aucune difficulté. La jument le franchit sans plus de formalité et je prend mon temps pour lui faire décrire une très large courbe à gauche avant de la laisser placer quatre belles foulées droites avant le vertical. Elle semble plus détendue et le franchit d'un joli bond. Je me redresse à la réception de celui ci pour la remettre sur les hanches et aborder un virage à droite ainsi qu'une ligne de deux verticaux. Elle échappe à ma jambe et coupe un peu sa courbe se remettant au passage sur les épaules. J'essaie tant bien que mal de la redresser mais l'appel vient mal, je verrouille instinctivement mes jambes pour qu'elle n'ai plus d'autre solutions que de sauter. Elle saute le vertical d'un bond désordonné. Derrière je presse ma jambe, elle fait cinq foulées mais manquant d'impulsion, elle remet un petit pied avant de déployer une nouvelle fois sa force pour passer au dessus en frappant cette fois la barre bleue qui ne manque pas de venir s'écraser au sol dans un fracas. Je reprend rapidement mes esprits et la relance franchement dans une foulée ample mais pas forcément rapide, nous décrivons une large courbe, mais la jument prend trop de vitesse en sortie de celle ci. Le jument prend une longue et je suis obligée de ma jetter en avant pour accompagner le saut bien trop plat de celle ci. Je me redresse assez fort pour la reprendre franchement et parvenir à lui faire mettre quatre foulées dans la combinaison. La jument se braque et face à l'oxer, elle met soudain les freins et plante brutalement les antérieurs dans le sol. Mes jambes convenablement serrées m'évite de justesse une mauvaise chute éliminatoire. J'aimerais la gronder mais je me rend compte que je ne l'ai pas forcément bien montée. Ce que je pensais être une belle amplitude était en,fait une allure bien trop soutenue. Je reprend mes esprits et lui fais décrire une volte au trot, je le laisse prendre le galop devant et elle prend seule la décision de prendre son appel, décision qu'elle assume avec brio car c'est le plus joli saut qu'elle ai fait pour l'heure. Je ne cherche même plus à gagner, je me contente simplement d'aider la jolie pouliche à sauter correctement les obstacles. La courbe derrière le numéro six étant très serrée, je décide de prendre plus large et de passer derrière le deuxième vertical avant de me redresser pour attendre mon saut, je me surprend à attraper ma crinière quelques foulées avant l'obstacle pour accompagner la saut au dessus du vertical numéro sept aux belles couleurs violacées.
Je la laisse prendre un peu de vitesse dans la longue ligne droite avant de la reprendre. Elle monte un peu le dos mais finit par redresser sa tête et repasser au trot à ma demande pour négocier le virage, je garde ma jambe bien serrée, la jument prend une foulée de galop avant de s'envoler au dessus de l'oxer et de mettre une immense foulée pour sauter la deuxième vertical. J'abandonne les rênes derrière celui ci et nous franchissons la ligne ventre à terre. Au moment ou ma main vient se poser sur son encolure pour la caresser, la jument décoche une ruade joyeuse qui manque de me désarçonner. Je la laisse faire un tour de piste puis la repasse au trot et au pas pour quitter la piste en omettant d'écouter notre score. Ce n'était peut être pas le plus beau des parcours mais je me console en me disant que pour une cavalière de galop montant une jument au caractère si étrange pour la troisième fois seulement, ce n'était pas trop mal. D'autant plus que je me suis rendue compte de mon erreur et que la fin était nettement mieux. Nous avons finis sur un bon point et nous nous sommes toutes les deux amusées et c'est le principal.

Je met pied à terre avant de raccompagner la jument jusqu'à l'écurie pour la doucher et la panser avant de lui offrir une friandise et de la laisser se reposer au frais dans son box.

DEV NERD GIRL

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: › club trois   

Revenir en haut Aller en bas
 

› club trois

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Commentaire sur "Le club des trois"
» Club de medecine
» Les Trois Mousquetaires
» Club de Shogi
» Achats groupés club?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
HARAS DE HURLEVENT :: La vallée de Sallanches est un théâtre :: Terrain de Concours :: Carrière d'Obstacle-