AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
 

 › club élite

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
avatar
Le Directeur
arrivée le : 19/10/2013
lettres envoyées : 824
expérience : 1050
miroir : sebastian stan.
pseudo : manyts.

MessageSujet: › club élite   Jeu 11 Aoû - 10:54



Parcours Club Élite
105 CM - GALOP 5 REQUIS
Vous aurez jusqu'au mercredi 31 août, au soir, pour écrire votre parcours. C'est chacun votre tour, il n'y a pas d'ordre et les personnes participant sans être inscrites ne participerons malheureusement pas au classement.

Les croix sont a hauteur de 1m10 et les verticaux ou oxers a 1m05.

Vous commencerez le parcours par un échauffement de base dans la carrière de dressage, puis vous viendrez sauter ici votre parcours. Ce dernier commence par une ligne oxer avec pour première barre une croix, puis un vertical derrière qui nous emmène ensuite sur une courbe serrée débouchant sur un oxer avec croix en premier barre, puis une ligne courbe menant sur un vertical. Ce dernier continue sa courbe vers un oxer, qui remonte ensuite sur un triple oxer puis vertical, vertical. Un virage serré arrive, puis un oxer, puis un virage très serré qui nous emmène sur un double vertical puis vertical, ensuite une ligne courbe qui nous ramène sur un oxer, puis le parcours se termine sur un vertical.


Nous ne vous donnons pas le nombre de foulées entre chaque, ce serait trop facile sinon. Veillez à bien écrire le nombre de foulées que fait votre cheval entre chaque ligne afin d'avoir le maximum de points, et n'oubliez pas qu'un refus ou une barre arrive même aux meilleurs !

Participants

- Teddy Donovan et Blue Rebel Celtic
- Tom Bradford et Prelude
- Alexis Beauchamps et Sirius
- Elisabeth Baker et Caribis Z springsteen
- Rosaleen A. Breckenridge et Kafteinn Kolski
- Arizona Carthew et Nomade des Vagabonds
- Louyson d'Astros & Jeema
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://hurlevent-stables.kanak.fr
avatar
Cavalier Débutant
galop : sept
arrivée le : 01/06/2016
lettres envoyées : 51
expérience : 82
miroir : James Bay
pseudo : eldo
jumeau(x) : Mike Blake

MessageSujet: Re: › club élite   Dim 28 Aoû - 23:16

Club Élite - Concours CSO
Prélude & Tom

Je ne le nierai pas, j'étais nerveux en me levant ce matin. J'avais même mal dormi la veille. Et pourtant, ce n'était pas la première fois que je prenais part à un concours, que ce soit d'obstacle, de dressage ou encore d'endurance. Au fil du temps, j'avais appris à mieux gérer mon stress, mais là, je ne pus m'empêcher de ressentir une certaine crainte quant aux événements à venir. Et pour cause, j'avais décidé sur un coup de tête de sortir Prélude en concours, alors qu'il n'était pas totalement prêt côté docilité. Il ne me faisait pas encore confiance. S'il lui était arrivé d'exécuter un beau parcours sans faute lors de nos entraînements, c'est sans doute parce qu'il l'avait bien voulu ce jour-là, et non parce qu'il avait agi en gentil cheval docile qui écoute bien son cavalier. Clairement, pour les prochaines semaines, ou mois, à venir, j'allais devoir faire appel à un moniteur pour m'aider dans l'éducation de mon grand étalon.

J'avais tant bien que mal tenté de refouler ma nervosité en sortant tout le matériel de Prélude, puis en faisant faisant tout beau ce dernier, mais il ne m'avait pas du tout aidé. Il n'était pas d'humeur coopérative visiblement, et était sans cesse dérangé par les vas-et-viens des autres chevaux autour de l'aire de pansage. C'est qu'il y avait plus de monde que d'habitude au haras, comme c'était jour de concours. Finalement, j'avais réussi à préparer mon monstre de cheval après beaucoup trop de temps. Une chance que j'avais prévu le coup et que j'étais arrivé bien plus tôt que prévu. J'avais rangé tout mon matériel près du box de Prélude, histoire que ça ne gène pas les autres, puis m'étais dirigé vers la carrière de dressage pour la détente. J'échauffe mon cheval aux trois allures et tente de la canaliser, mais il est toujours distrait. Il piaffe, joue avec le mors, s'arrête pour pousser un hennissement sonore. Je sais ce que les spectateurs et autres cavaliers peuvent penser de nous. Voilà les trouble-fête du concours. Peut-être même que certains ont reconnu ce cheval qui a, par le passé, gagné une mauvaise réputation sur les terrains de concours. J'essaie de ne pas y penser alors que je termine la détente en faisant franchir quelques obstacles à mon étalon. Ensuite, je me dirige vers la carrière de saut. Mon tour est venu. Mon nom se fait entendre dans le micro et j'entre dans la carrière afin de venir saluer les juges. Lorsque la cloche sonne le départ, je fais prendre un petit galop à ma monture et franchit la ligne de départ.

Le premier obstacle est une ligne oxer dont la première barre est une croix, qui s'enchaîne avec un vertical. La vitesse de Prélude est bonne et, pour l'instant, il semble être concentré sur le parcours et non sur ce qu'il y a autour de lui. Mais ça ne peut pas être bon signe. Il s'élance, franchit l'oxer avec aisance. Ça se remarque qu'il pourrait facilement franchir des obstacles plus haut. Comme il a d'assez grandes pattes, je compte quatre foulées avant qu'il ne franchisse le deuxième oxer, encore une fois assez facilement. Je le félicite de la voix et me concentre sur le prochain obstacle, encore un oxer. Le virage à prendre est assez serré et Prélude ne semble pas apprécier l'action de mes mains qui le force à tourner assez brusquement. Il secoue la tête et tente de se défaire de mon emprise. Il approche de l'obstacle la tête très haute et donne l'impression qu'il va faire un refus, mais il saute quand même, de façon précipité qui manque de me faire tomber, mais lorsque ses quatre sabots touchent le sol, je suis toujours sur son dos et l'obstacle est intact. Il a dû bien dégager ses postérieur, ou alors sauter assez haut pour ne pas toucher de barre en arrivant ainsi sur l'obstacle. Mais pas le temps de se questionner sur le pourquoi du comment: Prélude a pris de la vitesse et le prochain obstacle, un vertical, approche rapidement. Je me ressaisis et fais ralentir mon cheval. Il m'écoute, par chance. Le vertical ne présente pas de difficulté particulière pour Prélude, surtout après l'oxer que nous venons de franchir. Prochain virage, mois serré cette fois. L'oxer est mieux franchit. Je sens que l'étalon en a assez de l'action de mes mains et qu'il cherche un moyen de s'en défaire. Je l'encourage à poursuivre de la voix et lui fait prendre de la vitesse, car la prochaine ligne est constituée d'un triple enchaînement qui commence par un triple oxer, ensuite suivi par deux verticaux. J'enligne correctement ma monture après le virage et l'oxer est franchit. C'est suivi par une foulée, sans compter la foulée d'appel, puis le premier vertical est franchi. Une autre foulée, foulée d'appel, et le second vertical est passé. Virage serré, un autre oxer que Prélude franchit bien. Je dois alors manœuvrer un second virage très serré et ça semble en être assez pour mon monstre. Ce dernier se débat et refuse l'action de mes mains. Arrivé devant le vertical, c'est un refus. Je reprend le contrôle de Prélude, tente de le calmer de la voix, puis l'éloigne de l'obstacle. Lorsque la cloche sonne, je lui fais reprendre un petit galop et il franchit le vertical comme si de rien n'était. Trois autres foulées et le second vertical de la ligne est franchis. Maintenant qu'il a évacué un peu de son agacement, Prélude semble plus enclin à écouter. Je l'élance vers le douzième obstacle, un oxer, qu'il franchit sans encombre. Vient alors le dernier virage et le vertical qui termine le parcours. Encore une fois, Prélude le franchit aisément.

À cause du refus, je dois avoir dépassé le temps réglementaire d'une seconde ou deux. Tant pis. Je n'étais pas vraiment là pour gagner, mais plutôt pour tester mon étalon. Et je constate qu'il manque encore beaucoup de discipline. J'ai les bras en feux à force de l'avoir retenu. Dans un pas tranquille, je retourne vers l'écurie. J'ai encore beaucoup de travail à faire avec ce cheval et il ne se défera pas de si tôt de sa mauvaise réputation en concours.

Made by Neon Demon
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Cavalier Débutant
arrivée le : 08/05/2016
lettres envoyées : 47
expérience : 71
miroir : Rose Leslie
pseudo : little dream
jumeau(x) : Chris Anderson

MessageSujet: Re: › club élite   Lun 29 Aoû - 1:47




Club Élite

Rosaleen & Kafteinn

 
À l'appel, Rosaleen ne pu s'empêcher de frémir. La fébrilité? Sans doute. Voilà que son deuxième tour était arrivé. Après un sans faute lors du club un, il faut dire que la pression était à son maximum. C'était une mauvaise manie que de se mettre autant de pression sur soi-même, mais la rouquine ne pouvait s'en empêcher. Elle avait longuement fait marcher sa monture après son premier tour afin de la laisser récupérer, puis était retournée faire un tour à la détente. Kafteinn semblait aussi prêt que lors du premier parcours et cela rassura un peu sa cavalière. Son cheval aimait sauter, elle le savait. Bon, ce n'était pas comme un parcours de cross où elle obtenait toujours un cheval réceptif et des plus motivés, mais il fallait tout de même franchir des obstacles et le gris aimait ça. C'était sans doute le plus important.

Rosaleen entra dans la carrière d'obstacle, salua les juges pour une seconde fois dans la journée et, lorsque la cloche retenti, lança Kafteinn au galop. Elle décrit un cercle, puis dirigea sa monture vers le premier obstacle n'était nul autre qu'un oxer dont la première barre était une croix. L'irlandais s'en approcha avec une bonne vitesse, fit une belle foulée d'appel et s'envola aisément au-dessus de l'obstacle. Un beau début, comme lors du club un. Confiante pour la suite, Rosaleen amena sa monture en quatre foulées vers le vertical d'un mètre cinq. Kafteinn dressa les oreilles et sauta très haut au-dessus des barres, l'air plus motivé que jamais. Rosaleen posa une main apaisante sur l'encolure de son étalon. C'est qu'il en avait de l'énergie aujourd'hui! Le troisième obstacle était un oxer qui se trouvait à la sortie d'une courbe assez serrée. Cette fois, Rosaleen n'allait pas risquer la même expérience qu'en club un et était bien décidée à mieux canaliser son fringuant cheval. Kafteinn écoute beaucoup mieux que lors du passage du matin et effectue un beau virage. Cependant, il manque légèrement de vitesse et, malgré les encouragement de la rousse, l'impulsion est manquant et les antérieurs du gris entrent en contact avec la deuxième barre. Ce ne sera pas un second sans-faute pour le couple. Sans se laisser déstabilisée pour autant, Rosaleen dirige l'étalon vers le prochain obstacle. Quatre foulées plus loin et, hop, le vertical n'est plus que du passé! Le troisième oxer se trouve également après une courbe. La difficulté n'est pas très grande puisqu'il y a largement la place pour ramener sa monture droit vers l'obstacle. Au-dessus de l'obstacle, Rosaleen sent Kafteinn faire un effort afin de bien dégager ses postérieurs. La réception se fait bien et vient ensuite l’enchaînement du triple: Un oxer et deux verticaux. Rosaleen laisse son cheval prendre un peu de vitesse et, dès que l'oxer est passé, l'encourage de la voix pour les deux obstacles suivant. Une foulée précède la foulée d'appel entre chacun des sauts. Une caresse, on félicite sa monture pour le bel effort fourni. Suite au triple, l'oxer qui vient semble tout facile à franchir et est vite expédié. La rouquine reprend les rênes afin d'effectuer un second virage serré  contrôlé et laisse le gris s'envoler au-dessus du vertical, bien qu'il ne soit pas très bien centré sur l'obstacle. Ce n'est pas grave, le couple a déjà vu pire. L'obstacle onze ne se trouve que quatre foulées plus loin. Kafteinn semble vouloir en faire une cinquième, se ravise au dernier moment et effectue un saut assez étrange qui force Rosaleen à se cramponner du mieux qu'elle peut afin d'éviter la chute qui semble imminente. La cavalière se redresse tant bien que mal à la sortie de l'obstacle et reporte son attention sur le parcours. Il ne reste plus que deux sauts. Le douze passe de justesse à cause de mauvais saut d'avant, puis Rosaleen laisse son étalon accélérer afin de rejoindre le treizième et dernier obstacle. Le vertical est franchi aisément et, lorsque le chrono s'arrête, Rosaleen jette un coup d'oeil au temps. De justesse! Ce ne sera qu'un quatre points pour le couple.

Heureuse des performances de son Irlandais, Rosaleen met pied à terre à la sortie de la carrière et le ramène vers l'écurie. C'est l'heure de prendre une collation et une bonne douche!




Code par Phantasmagoria.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Cavalier Débutant
galop : 7
arrivée le : 18/06/2016
lettres envoyées : 59
expérience : 101
miroir : kristen stewart
pseudo : amy
jumeau(x) : douglas w. hamilton

MessageSujet: Re: › club élite   Lun 29 Aoû - 13:55

Club Elite


   
Alexie Beauchamps & Sirius de la Roseraie

   

    ___
   
Je n'avais pas pu résister à l'envie de m'inscrire à ce concours. Même si j'avais levé le pied sur la compétition, une de temps en temps ne me dérangeait pas. Comme à mon habitude je ne m'étais engagé que dans une seule catégorie. Je préférais tout donner sur un seul parcours plutôt que de me disperser sur plusieurs. C'était un pari risqué mais d'un côté j'aimais bien tout miser sur une seule course.

Comme à chaque fois que je participais à un concours, j'étais venue tôt pour prendre le temps de m'occuper de Sirius. J'avais bien nettoyer sa robe, pionté soigneusement sa crinière avant de commencer à le seller. Sirius était nerveux ce matin, comme toutes les fois où il sortait en compétition. Une fois que nous étions prêts je pris le chemin pour aller à la carrière de dressage, après lui avoir attaché le ruban blanc en haut de la queue signifiant que c'était un étalon. Il fallait que je le détende bien si sur le parcours je voulais qu'il soit réceptif et à l'écoute. Me voilà sur la piste avec d'autres cavaliers qui tout comme moi venait détendre leur monture avant leurs passages. Je fis marcher l'alezan quelques minutes avant de démarrer directement au galop. Même au pas il adoptait un allures pressée. C'est un cheval impulsif et assez caractériel. Je préférais donc le défouler un peu avant de m'attaquer à une détente plus conventionnelle. Je saute quelques obstacles en carrière puis je le travaille au trot.
Quand mon nom fût appelé au micro, je sortis de la carrière de dressage me dirigeant vers la piste. Le départ était placé dans un coin je prends le temps de faire un cercle pour amener Sirius bien en face de l'obstacle. La cloche retentit faisant dresser les oreilles de Sirius. C'est parti. J'aborde le premier oxer calmement, pas besoin de faire tomber la barre dès le début. Il le passe sens problème. Pour le vertical suivant j'avais évalué trois bonnes foulées. Comme Sirius avait de grandes foulées je me suis dit que si je lui faisais un peu allonger ses foulées ça passerait. Voyant qu'il rajoute une petite foule avant l'obstacle je lui laisse du mou dans les rennes pour qu'il passe l'obstacle et ressert mes jambes pour qu'il ne s'arrête pas net. Il fait un saut assez haut amenant une réception qui me déséquilibre un peu. J'enfonce mes talons vers le bas pour plus de stabilité et me concentre pour le prochain. Après le virage dans l'autre coin je le laisse accélérer puis lui demande le calme assez rapidement car un virage très serré nous attend. Une foulée après le virage j'attaque l'oxer un peu en biais . Je reprends tout de suite la trajectoire afin de préparer l'obstacle suivant. Un vertical qui semble assez facile à aborder. Mais je ne baisse pas mon attention lors des sept foulées le séparant de l'obstacle précédent et amène Sirius bien au milieu des barres. Saut parfait, j'enchaîne avec l'oxer en raccourcissant au maximum ma courbe pour gagner du temps. Cette fois-ci nous ne sommes pas vraiment au milieu mais plutôt à droite des barres. Ce n'est pas très grave ça me permettra de mieux soigner la courbe avant d'arriver sur le triple. Pour cette combinaison je fais bien attention à l'abord, car si je le prends mal il a beaucoup de chance que je face tomber une barre. Cinq grosses foulées et nous voilà face à l'oxer. Le vertical arrive seulement après une foulée, tout va bien pour l'instant. Le deuxième vertical est lui aussi à une foulée que l'alezan passe sans problème. Virage à 90° pour prendre la direction du neuvième obstacle. Je n'essaye même pas de le sauter au milieu, nous nous positionnons bien à droite pour que le virage suivant soit plus abordable. Toujours ma jambe intérieure au contact, pour qu'il ne se couche pas, j'essaye de faire vite dans le virage à quatre foulées ce qui nous fait toucher les barres. Je crois que ce sont ses postérieurs qui ont touché mais qu'importe rien n'est tombé je n'ai pas le temps de penser à ça le 11 arrive vite à peine trois foulées et nous voilà au-dessus du saut. Je soigne l'abord du 12 lui aussi trois foulées plus loin. Je positionne à droite pour serrer le dernier virage. C'est risqué. Ca fait longtemps qu'on est pas sorti en compétition mais je sais connais bien Sirius il est aussi compétiteur que moi. L'oxer est passé sans encombre mais le virage nous donne plus de fil à retordre. Jambe intérieur et une bonne impulsion. On s'en tire pas trop mal. J'accélère un peu une fois que nous sommes engagés sur la ligne droite. A quelques foulées du dernier vertical je redemande un peu de calme pour ne pas prendre quatre points sur le dernier. Passage sans encombre.
Mon premier réflexe regarder le chrono. Pas mal pour une reprise mais j'ai déjà fait mieux. J'étais tout de même contente d'avoir fait un sans faute en sachant que nous avions pas trop forcé à l'entraînement. Je félicite Sirius d'une caresse sur l'encolure. Direction les écuries, je penses qu'une bonne douche ne nous fera aucun mal.

   
© lou' sur Epicode
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Cavalier Débutant
galop : 5
arrivée le : 22/06/2016
lettres envoyées : 39
expérience : 58
miroir : Lia (sssniperwolf)
pseudo : nezusix
jumeau(x) : Aleksandër b. Ozerov

MessageSujet: Re: › club élite   Mar 30 Aoû - 11:22



Parcours Club Élite
le temps d'un repos.
Caribis Z et Elisabeth avaient prit des vacances, il s'étaient enfin offert un peu de repos. Malgré le concours qui arrivait, elle n'avait pas entrainé son compétiteur, surement une grosse connerie, encore.

Le jour J, Elisabeth était au haras trois heures avant que tout commence, le stress commençait déjà à monter. La brunette avait oublié sa bavette à la maison, et comme elle devait s'occuper de son cheval, elle avait demandé à quelqu'un d'y aller à sa place. Autant dire que le stress lui faisait faire n'importe quoi, m'enfin bon... Elle rentrait dans le box du gris pour un bon pansage, il était plutôt propre ce petit ! Un coup aux sabots, pour bien les faire briller . Elle commençait alors à paniquer, cela faisait une heure que son amie était partie, et elle devait seller Caribis... Elle devenait tout d'un coup impatiente, la journée allait être catastrophique... Elle décidait alors sur un coup de tête, de prendre une autre sangle, moins adapté mais s'en était une. Elle soupirait alors, en envoyant un message à son amie, la maison était à 10 min, elle avait peur qu'elle est un soucis. Passons.

Une fois harnaché dans toute son intégralité, la brune sortit Caribis jusqu'à la porte pour monter sur celui-ci. Une fois au dessus, elle mit sa bombe et retroussa ses manches de chemise pour être à l'aise en carrière. Elle se dirigeait alors jusqu'à la carrière de dressage, où elle allait pouvoir détendre son gris, lui faire sauter quelques barres avant son tour.

Elle entrait alors dans la carrière, il y avait déjà un participant en piste : Tom. Elle ne le connaissait pas du tout, mais l'avait déjà aperçu. Elle soupirait alors, elle et Caribis n'étaient pas en forme aujourd'hui, c'était peu de le dire ! Elle enchainait alors le parcours prévu pour s'entrainer, et Caribis le faisait parfaitement ! C'était vraiment un bon cheval de saut, elle était heureuse. Elle caressait l'encolure de son gris, avant d'entendre une personne l'appeler, elle se décidait alors de sortir : c'était bientôt son tour. Elle tremblait d'impatience, ou peut-être de peur ? Non, d'impatience ! Elle regardait de partout, ce n'était pas sa première fois, mais elle avait des mauvais pressentiments. Elle soupirait et... ELISABETH BAKER SUR CARIBIS Z SPRINGSTEEN !

Elisabeth entre alors dans la carrière, commençant à faire galoper son étalon. Puis, la cloche ! Son cheval réagissait alors au quart de tour, son galop était plus rapide, pour passer le premier obstacle qui était une ligne oxer avec une croix. Tout simplement. Une, deux, trois, quatre foulées et l'étalon volait au dessus de l'obstacle ! Elle se cramponnait, il avait une force surnaturelle pour passer au dessus des obstacles, même à 1.10 ! Elle dirigeait alors l'étalon sur le deuxième obstacle, elle ralentissait celui-ci un peu avant, faisant ainsi trois foulées avant de sauter l'obstacle, un peu instable. C'était bizarre, elle se sentait secouée une fois en hauteur, mais elle ne pouvait pas faire grand chose de toute manière..

Elle prit le premier tournant, pour aller sauter le troisième obstacle, au bout de sept foulées, l'étalon poussait fortement des postérieurs, déstabilisant légèrement la jeune femme. Mais le coup de grâce.. Fut la sangle qui claquait ! Au dessus de l'obstacle. Lorsque l'étalon claquait le sol de ses antérieurs, la foule retint sa respiration, Elisabeth n'était déjà plus sur l'étalon, qui prit peur avec la sangle et la martingale qui lui trainait sous les pattes. La jeune brune observait alors le ciel, elle venait de chuter violemment. C'était fini pour son concours ! Elle soupirait alors, avant de penser que ce n'était pas son jour. Une personne vint vite l'aider à se relever, elle n'avait rien de casser, peut-être un doigt mais ce n'était pas le plus grave. Elle sortit alors de la carrière, sa veste de concours et son pantalon pleins de grain de sables, une tape sur l'encolure de Caribis qui avait eu le temps de s'être laissé attrapé et fait enlever la sangle malchanceuse. Elle était éliminer. On ne pouvait pas gagner à tous les coups !

Elle reprit son cheval en main, remerciant le personnel qui l'avait aidé. Elle partit alors jusqu'à l'écurie, pour faire les premiers soins à l'étalon, ainsi qu'à elle même, gardant de la journée une mauvaise chute, et la déception que portait Caribis.. Son petit combattant ! Mais pour elle, le fait de l'avoir, elle l'avait déjà gagné, elle avait eu un merveilleux cheval...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: › club élite   

Revenir en haut Aller en bas
 

› club élite

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Club de medecine
» Club de Shogi
» Achats groupés club?
» Parties / Campagnes / jeux / Activités au Club :
» Nashville - Rappel du Club École -

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
HARAS DE HURLEVENT :: La vallée de Sallanches est un théâtre :: Terrain de Concours :: Carrière d'Obstacle-