AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
 

 ♣. Stage sensoriel |PV: Azalée|

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
avatar
Cavalier Débutant
galop : Galop 5
arrivée le : 06/06/2016
lettres envoyées : 60
expérience : 105
miroir : Katie McGrath
pseudo : Baco
jumeau(x) : -aucun-

MessageSujet: ♣. Stage sensoriel |PV: Azalée|   Jeu 21 Juil - 1:59




« Une cliente particulière »


Les lueurs de l’aube commençaient à faner en nuages roses pâles et orangés. L’été battait son plein à  Sallanches et malgré l’heure matinale la chaleur pesait déjà sur la vallée. Fouettant la rosée à chaque pas, Laetizia venait de quitter le chalet des gardes forestier. Elle avait rendez-vous pour un stage d’éco-tourisme avec sa toute première cliente. L’excitation de la jeune femme n’était pas feinte. Elle avait hâte de partager ses connaissances avec sa cliente. Cette dernière se prénommait Azalée. Lors de leur conversation téléphonique, la jeune femme avait prévenu Laetizia qu’elle serait peut-être un peu ‘particulière’ à prendre en charge du fait de sa cécité. Intriguée et compatissante, Laetizia avait tout de même accepté le stage, consciente qu’il lui faudrait s’adapter à cette cliente en jouant sur tous ses autres sens.

Laetizia pansa rapidement Éloquence des Néréides, elle l’avait déjà soignée avant de l’emmener au chalet, ce n’était qu’un petit raccord pour qu’elle se sente bien dans les sabots. Elle la sella, s’assura que ses protections étaient bien mises et ne la gênaient pas, puis monta sur son dos. Elle fredonnait « Somewhere over the rainbow » en exécutant ces gestes machinaux. Le son de sa voix faisait s’agiter les oreilles d’Éloquence. Claquant sa langue, la jeune femme la mit au trot, direction le haras. Le chemin n’était pas long mais Azalée avait exigé que Laetizia vienne la chercher au haras en personne. Elle semblait avoir peur de se perdre. Laetizia espérait qu’après une journée complète avec elle, elle se sentirait plus à l’aise dans les sentiers de promenade.

Il devait être aux alentours de 8h du matin quand Laetizia franchit les portes du haras. Celui-ci était déjà en plein effervescence. Les cavaliers profitaient des beaux jours pour passer du temps avec leurs montures, se balader ou se préparer pour la saison des concours. Laetizia mit pied à terre et attacha Éloquence à un anneau proche de l’entrée du haras. Celle-ci piaffa, elle n’aimait pas voir sa cavalière s’en aller.

« Non ti preoccupà, je reviens ma belle »

Elle embrassa sa jument noire entre les naseaux et lui flatta l’encolure avant de s’éloigner d’elle. Laetizia était à la recherche de la jeune Azalée. Cette dernière lui avait donné une description assez sommaire d’elle-même.

« Une jeune fille aveugle ça ne court pourtant pas les rues… » se dit Laetizia.

Le haras fourmillait de cavaliers qui se pressaient d’un bout à l’autre des écuries. Les chevaux déambulaient parfois au bout de leurs rênes, en direction de la carrière ou du paddock… Laetizia, plissa des yeux, cherchant une jeune fille brune un peu grande mais pas trop. Malheureusement beaucoup trop de cavalières correspondaient à cette description. Heureusement, son cheval était peu commun ici. Il s’agissait d’un fjord grullo. Azalée avait parlé d’une grosse peluche toute calme. Laetizia fit le tour des box, cherchant la crinière en brosse de la peluche en question. Soudain, devant la clôture du paddock, juste à côté du dernier box, se tenait une jeune femme toute droite, les rênes de son fjord tenu à deux mains. Son visage semblait chercher les rayons du soleil, les yeux fermés.

« Euh… Ciao ! C’est toi Azalée ? Je… Je suis Laetizia, pour le stage. » dit l’italo-islandaise avec son accent improbable.

Ne sachant trop comment l’aborder, elle préféra lui demander. Sa voix se faisait hésitante, elle avait peur de mettre les pieds dans le plat comme à son habitude et de la vexer.

« Donc, hum… Tu préfères que je te guide jusqu’aux sentiers à pied ou à cheval ? Ou… Ou peut-être que tu te débrouilles pour me suivre au son ?»

Elle venait d’être extrêmement maladroite. Quelle idiote ! Nerveuse, elle se mordit les lèvres. Elle ne voulait pas se montrer irrespectueuse ni perdre sa toute première cliente, ce serait un mauvais début dans la région. Au moins, la réponse d’Azalée donnerait le ton de la suite des évènements.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
girls juste wanna have fun
galop : un
arrivée le : 01/05/2016
lettres envoyées : 177
expérience : 302
miroir : Zoe Sugg
pseudo : Mini BN
jumeau(x) : Emir Alvaro

MessageSujet: Re: ♣. Stage sensoriel |PV: Azalée|   Lun 29 Aoû - 23:07

Azalée Prudence Quincy & Laetizia Yggdrasil
honestly i just need to be a little crazy


Les réveils matinaux, ça n'a jamais été trop mon truc. Et malheureusement pour moi, cela date probablement de l'époque où je passais le plus clair de mes soirées dehors, jusque tard dans la nuit... ou tôt le matin. Résultat des courses : me voir debout, fraîche et dispos avant 9 heures du matin relève du miracle.
Du coup, l'air français doit avoir quelque chose de miraculeux. Parce que, pour la première fois depuis des années, je suis prête à 8 heures. Et j'ai même réussi à seller un cheval avant ça. Avouez, il y a de quoi être bluffé.

Ayant décidé de trouver une solution à mon problème de balade seule, j'avais pris les devants et je m'étais renseignée sur les Gardes Forestiers, bien connus dans les montagnes savoyardes. Ni une ni deux, utilisant pour la première fois ma paie de télévendeuse touchée le mois dernier, j'avais investi dans ce qui me semblait être un passeport pour la liberté.
Aussi suis-je prête à 8h, vêtue d'un pantalon d'équitation en simili-jean, d'un Tee-Shirt à l'effigie du président américain, mes longs cheveux remontés en un chignon tenant par l'opération du saint-esprit. Heureusement pour moi, au beau milieu de la forêt, mon look un peu "tout-juste-sortie-du-lit" ne devrait pas déranger grand-monde.

Sortant tout juste Captain de son box, j'entends des pas s'approcher de moi. Théon, qui m'accompagne partout, émet un bref aboiement, comme pour me prévenir. Intelligent comme il est, je suis certaine qu'il a compris que je ne voyais pas un traître contour de ce qui m'entoure et qu'il s'adapte.
Lorsque la voix féminine retentit pour se présenter, je m'en approche de quelques pas, tenant fermement Captain pour qu'il reste sagement à sa place.
Oui, c'est bien moi ! Voici Captain America, mon fidèle destrier. Et Théon, qui ne doit pas être bien loin. Ton cheval n'a pas peur des chiens ? Il me suit partout, je doute de réussir à lui faire comprendre qu'il doit rester ici... Et puis je n'aimerai pas le fâcher, sinon je serais bien embêtée de ne plus l'avoir avec moi.
Comme à mon habitude, je ponctue ma remarque d'un sourire éclatant. Je sens le soleil réchauffer doucement ma joue, et je peux prévoir sans même voir la couleur du ciel que ce sera une belle journée. Encore mieux que Météo France, c'est moi qui vous le dit !

Je remet d'un coup d'épaule mon sac en dos rebelle en place, et je lâche mon poney pour pouvoir grimper dessus. Prévoyante, j'ai baissé les étriers et déjà passé les rênes par-dessus l'encolure, comme à mon habitude. Cela m'évite de passer 10 minutes à grimper en selle; je suis déjà assez lente comme ça lorsqu'il s'agit de préparer le poney en question...
Une fois blottie sur le confort de ma selle western, j'adresse un clin d’œil au vide devant moi, soit à Laetizia. Enfin, j'espère. Manquerait plus qu'elle ait pris la fuite devant mon humour pas toujours très réussi...
Ne t'inquiète pas pour ça, je peux te suivre à cheval, j'arrive à distinguer leur pas. En plus, si tu veux tout savoir, je crois que Captain est d'un naturel peureux, alors il ne risque pas de te quitter d'une semelle...
Les rênes lâches, je donne un léger coup de talons dans les flans de ma fière monture pour le faire avancer. Ses sabots nus font un bruit étouffé sur le béton de l'allée, et je fais attention à le garder bien à gauche le long du mur en m'aidant de la vitesse de l'écho dans l'écurie presque silencieuse.
Au fait... Laetizia, c'est ça ? N'hésites pas à me le dire si je prononce mal. Et surtout ne t'inquiètes pas, je ne suis pas à prendre avec des pincettes. Quand on est aveugle depuis plusieurs années, on en a beaucoup entendu... Et je ne suis pas le moins du monde complexée par ça, alors vraiment, n'ai pas peur de dire des bêtises. Je n'ai encore mordu personne. Sauf mon hamburger d'hier soir, mais je suis certaine qu'il ne m'en veut plus, là où il est.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

♣. Stage sensoriel |PV: Azalée|

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Stage
» Stage étranger
» Stage AMHE au Mans - 3 et 4 décembre
» Stage de 3ème
» TUTORIEL: Nouveautés Stage Editor PCM 2013

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
HARAS DE HURLEVENT :: Le domaine équestre du Haras de Hurlevent :: sentiers de promenade :: Chalet des Gardes-Forestiers-