AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
 

 Can we trust each other?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
avatar
Invité
Invité

MessageSujet: Can we trust each other?    Sam 9 Juil - 22:32


❝ MYSTIC + learn from your mistakes ❞ can we trust each other? Aujourd’hui , c’est une chaleur insoutenable qui est répandue dans l’air. Je me suis levée tôt pour effectuer un maximum de tâches avant d’avoir trop chaud, et il est maintenant 14 heures, j’ai une heure et demi de libre, donc le temps de sortir le petit loulou. Je rêverais de partir en balade mais je ne pense pas pouvoir encore. La dernière séance a été plutôt hasardeuse, je suis tombée mais j’ai compris que tout ce qu’il fallait faire était que chacun de nous trouve sa place dans notre couple cavalier/cheval, qu’il y ait une sorte de respect. Donc j’apprends au pur-sang à ne pas partir à fond, ne pas embarquer et ne pas mettre son cavalier dans des situations trop dangereuses et incontrolables. C’est plutôt facile, c’est juste que personne ne lui avait fait comprendre ça jusqu’à présent. Il a été entraîné pour la vitesse, dès qu’un cavalier montait sur lui il était emmené dans les starting blocs pour ensuite partir à fond, il ne peut pas trouver quelle conduite adopter miraculeusement tout seul. Je pense qu’après la séance d’aujourd’hui il aura compris, il assimile très vite et on a déjà pas mal bossé là-dessus. Je le longe, plutôt que de m’acharner à monter sur son dos et tomber, en devant tout recommencer depuis le début. J’ai réussi à lui faire comprendre que c’est moi qui demande quand il part et à quelle allure. Les transitions montantes sont acquises, reste juste une transition descendante, à savoir galop-trot, ou encore galop-pas. Je ne vais pas venir lui demander des galops-arrêts, je me contente de choses simples, j’essaye d’instaurer des bases efficaces. J’ai préparé le loulou en l’équipant de son filet tout simplement, et d’une grande longe. Nous sortons sous la chaleur écrasante, je suis en short , baskets et débardeur tant il fait chaud. Une fois arrivés au rond de longe, je le flatte, il a déjà chaud cela se voit, le soleil tape et il n’y aucun nuage. Toujours aussi affectueux et coquin à pied, je ne sais pas si il y a une réelle différence niveau confiance mutuelle, mais je trouve que tout est plus « fluide », ça se passe mieux.
Je le regarde et viens me placer au centre du rond de longe. J’ajuste la longueur de la longe et lui demande le pas. Attentif et connecté, il part sans faire de difficulté. Je récompense aussi tôt grâce à la voix, et un petit relâchement de la tension sur la longe, veillant toutefois à bien garder un contact pour lui montrer que je suis toujours au bout. Je fais plusieurs transitions arrêt-pas, pas-arrêt. Il a plus de mal avec les transitions descendantes, mais les exécute bien à la fin. Je le fais s’arrêter et le félicite. Je demande de nouveau un pas, il a toujours son allure vive et nerveuse que j’affectionne beaucoup. Puis je lui demande le trot. Il part vite, mais reste bien dans le trot et pas dans le galop, ce qui est en soi un progrès. Je m’emploie à travailler son allure, à la réguler. A force de la voix , de la pression sur ma longe et du regard, je parviens à lui faire obtenir un trot vif et plutôt rapide, mais souple et fluide qui est naturel pour sa race, plutôt qu’un trot trop précipité comme j’ai pu le voir dernièrement. Je lui fais faire quelques transitions, plus dures aussi, mais pas impossibles. Une fois cela fait, je reviens à côté de lui et le caresse, il est déjà en sueur. Je le fais marcher et souffler, car bien que cela reste du trop, je lui demande beaucoup de concentration et d’efforts pour améliorer tout ça. Et il est très volontaire, car il fait beaucoup d’efforts pour faire ce que je lui demande, je suis fière de lui . Dans le fond ce n’est pas un cheval méchant ou vicieux, c’est juste un cheval qui ne comprend pas ce qu’on lui demande, passant brutalement d’un monde hippique à un autre sans transition. Je lui caresse les naseaux gentiment, et retourne avec lui sur le cercle du rond de longe, pour revenir au centre et travailler le galop, ce qui sera définitivement plus compliqué.

« Pas » ; il part d’un bon pas, oreilles redressées. « Trot, tout doux » Je raffermis le contact et le fixe, il est toujours attentif et part de lui-même dans un bon trot bien comme il faut. Je le flatte à la voix, il se montre bon élève. Puis je dis « gaaalop » et là il part au galop à fond, en saut de mouton et coup de cul, et je me fais trainer par la longe, si bien que je me vois obligée de courir sur 3 grands pas. Je siffle et essaye de capter son attention tout en revenant vers le milieu du rong de longe tandis qu’il continue sa course folle. Je décide de suivre ma méthode, et lui demande une accélération et donc un effort considérable, comme il veut galoper, je lui montre que si vraiment il le veut, qu’il le fasse à fond puisqu’il m’a volé la main. Essoufflé beaucoup plus rapidement que la dernière fois, il se calme vite mais je lui fais maintenir le galop, un galop plus recherché et plus travaillé grâce à de nombreuses minutes d’efforts de notre part à tous les deux, bien qu’au galop, sa concentration diminue. Je lui redemande de passer au trot un nombre incalculable de fois avant qu’il ne m’écoute et le fasse. On répète l’exercice plusieurs fois de suite, c’est-à-dire plus d’une vingtaine de fois. Ça peut paraître excessif, mais je suis un peu bornée et quand je suis venue aujourd’hui c’était pour qu’on réussisse les transitions galop trot et trot galop dans le plus parfait des calmes. Quand finalement il le fait trois fois de suite à la perfection ,  je le félicite vivement et relâche toute pression sur la longe. Je vais vite vers lui et lui fait un câlin en encerclant mes bras autour de son encolure. Je lui pose un bisou sur ses naseaux pendant qu’il essaye de me lécher le visage. « Je t'addore toi tu sais? »

Rien ne me fais plus plaisir que de réussir un but que je m’étais fixé, bornée comme je suis. Au moins ça paye quelques fois. Nous sommes tous les deux en sueur , une bonne douche s’impose, d’abord pour le bel étalon, ensuite pour moi.
© 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Le Directeur
arrivée le : 19/10/2013
lettres envoyées : 824
expérience : 1050
miroir : sebastian stan.
pseudo : manyts.

MessageSujet: Re: Can we trust each other?    Jeu 21 Juil - 9:26

Résumé de longe :

+ 1% de moral
+ 2% de confiance
+ 1pt d'endurance
+ 2% de débourrage

Mystic semble comprendre ce que tu lui demandes, la transition s'opère bien doucement, mais elle est là et il sera sûrement très agréable comme cheval de complet.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://hurlevent-stables.kanak.fr
 

Can we trust each other?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» give me a reason to trust you ★ ft. marcus.
» Jesus je suis pas sur que jte trust sur celle la...
» SCARSIN → I don't trust words I trust actions.
» Why Haiti Can't Forget Its Past
» L'Horloge qui dit tout

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
HARAS DE HURLEVENT :: La poésie est la tendresse espiègle des jeux de mots :: archives du forum-